A partir du 1er octobre 2021, les salariés occupant des postes à risques bénéficieront d'une visite médicale de fin de carrière avant leur départ ou leur mise à la retraite.

En 2017, les ordonnances Macron réformant le Code du travail ont créé une visite médicale de fin de carrière pour certains salariés. Le décret du 9 août dernier publié au Journal officiel précise les contours de cette visite médicale.

Pourquoi une visite de fin de carrière ?

L’objectif de cette nouvelle visite médicale est d’établir une traçabilité et un état des lieux des expositions à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels auxquels a été soumis le salarié.

Lors de cette visite, le médecin du travail, en lien avec le médecin traitant, aura la possibilité de mettre en place une surveillance post-professionnelle s’il constate une exposition à certains risques dangereux notamment chimiques.

Qui bénéficie de la visite de fin de carrière ?

Les travailleurs avant leur départ ou mise en retraite si elle a lieu après le 01/10/2021 et s'ils ont bénéficié d'un suivi individuel renforcé (article L4624-2) au cours de leur carrière ou s'ils ont été exposés, au cours de leur carrière, à un risque qui les aurait catégorisés en suivi individuel renforcé; risques mentionnés à l'article R4624-23 :

  1. amiante

  2. plomb

  3. CMR

  4. agents biologiques des groupes 3 et 4

  5. rayonnements ionisants

  6. risque hyperbare

  7. risque de chute de hauteur lors de la (dé)construction des échafaudages

Qui en fait la demande ?

Afin d’organiser la visite médicale de fin de carrière du salarié, l’employeur doit informer son service de santé au travail interentreprises (SSTI) de son départ ou de sa mise à la retraite, dès qu’il en a connaissance. Il doit également prévenir sans délai le salarié concerné qu’il a informé le service de santé au travail.

Le salarié peut également demander directement au SSTI à bénéficier de cette visite dans le mois précédant son départ, s’il estime y avoir droit. Le salarié est tenu d’informer son employeur de sa démarche.

Lorsqu'il est informé du départ ou de la mise à la retraite du salarié, le SSTI détermine si le salarié doit bénéficier d'une visite de fin de carrière. Le cas échéant, il organise cette visite.

Plus d’informations 

Exclusivement réservé aux salariés de nos entreprises adhérentes

De nouveaux créneaux de vaccination Covid-19 sont ouverts dès aujourd'hui pour vos salariés qui souhaitent se faire vacciner par les professionnels de santé du CMIE.

Le vaccin administré est le Moderna. La seconde injection sera administrée entre 3 à 7 semaines.

Lieu de vaccination (sur rendez-vous uniquement) :
Centre Madeleine
25-27 place de la Madeleine 75008 Paris

Nous vous invitons à informer vos salariés de la possibilité de demander dès maintenant un rendez-vous, en adressant leur demande par mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 PROTOCOLE SANITAIRE | Mise à jour du 31 août 2021 

La situation sanitaire rend nécessaire une vigilance constante face au risque épidémique, c’est pourquoi, le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de la Covid-19 a été actualisé.

Accédez au protocole : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/protocole-nationale-sante-securite-en-entreprise.pdf

⚠️ Les gestes barrières, la distanciation physique et le lavage régulier des mains restent de rigueur.

Employeurs, les équipes du CMIE restent mobilisées à vos côtés pour vous conseiller et accompagner au quotidien. N’hésitez pas à les solliciter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 Rejoignez un service de santé au travail qui vous ressemble !

INNOVANT, PERFORMANT ET DIFFERENT

Le CMIE recherche des MÉDECINS DU TRAVAIL et des INFIRMIERS(ÈRES) DE SANTÉ AU TRAVAIL - H/F à temps complet

Médecins du travail :                                                                                                                               

pour nos centres en interentreprises : Centre Clichy, Paris 9ème - Centre Ampère, Paris 17ème

ou en centre intégré autonome : Hôpital Saint Antoine

Infirmiers(ères) de santé au travail :

pour nos centres en interentreprises : Centre Levallois, Levallois Perret 92300 - Centre Madeleine, Paris 8ème  

 

EMPLOYEURS

Canicule, fortes chaleurs ☀️ : adoptez les bons réflexes

Adaptez l’organisation du travail et sensibilisez vos salariés.

Coup de chaud, déshydratation, crampes, maux de tête, vertiges… la chaleur peut être dangereuse pour la santé de vos salariés.

Certaines professions sont plus exposées que d'autres aux effets des journées inhabituellement chaudes, du fait qu'une partie de leur activité se fait en extérieur. D’autres sont exposées de façon plus ou moins permanente.

👍 Afin de limiter les risques d’accidents du travail liés aux fortes chaleurs, la mise en place de mesures préventives simples et efficaces est essentielle :

              "Fortes chaleurs et canicule en période de COVID-19" du Gouvernement

Cliquez sur l'image pour télécharger le flyer


        "Travail par forte chaleur en été. Comment agir ?" de l’INRS       

Cliquez sur l'image pour télécharger le PDF

 

 

 

 

 

 PROTOCOLE SANITAIRE | Mis à jour le 30 juin 2021

Quatrième étape du déconfinement… Nous y sommes !
 
Plusieurs mesures de restrictions sanitaires sont assouplies à compter de ce mercredi 30 juin, notamment la suppression des limites de jauge dans la plupart des établissements recevant du public y compris dans les restaurants d’entreprise.


⚠️ Les gestes barrières, la distanciation physique et le lavage régulier des mains restent de rigueur.

Employeurs, les équipes du CMIE restent mobilisées à vos côtés pour vous conseiller et accompagner au quotidien. N’hésitez pas à les contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Accédez au protocole : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/protocole-national-sante-securite-en-entreprise.pdf

En savoir plus : https://www.gouvernement.fr/covid-19-ce-qui-change-au-30-juin-2021

 

 

 

 

 

 

 

 

Maintien en emploi dans le secteur aéroportuaire : agents de sûreté et bagagistes

Les métiers agent de sûreté et bagagiste dans le secteur aéroportuaire sont particulièrement exposés à des risques de troubles musculosquelettiques (TMS) importants, ce qui peut entraîner des risques de désinsertion professionnelle.

Afin de sensibiliser les salariés et intérimaires sur l'importance du maintien en emploi, une action de prévention concertée* a été déployée sur les plateformes aéroportuaires de Roissy et Orly par les principaux acteurs du secteur, le CMIE & 6 autres services de santé au travail d'Île de France engagés.

 

Salariés ou intérimaires : Votre capital santé est unique, il faut le préserver !

Vous travaillez dans le secteur aéroportuaire ? Vous êtes bagagiste ou agent de sûreté ?

Vous rencontrez des soucis de santé du fait de votre post de travail ? N'attendez pas que votre situation se dégrade, prenez contact avec votre médecin du travail. 

Accompagné de son équipe de professionnels, ils vous conseilleront et orienteront vers la solution la plus sécurisante et adaptée à votre situation afin de préserver votre emploi et votre santé.

Pour en savoir plus, découvrez en vidéo le parcours de :

- Patricia, agent de sûreté                - Amir, bagagiste  

 

Employeurs :

Comme vous le savez, agent de sûreté et bagagiste sont deux métiers qui connaissent des niveaux de sinistralités importants et particulièrement exposés aux risques professionnels, notamment aux troubles musculosquelettiques.

Vous avez des salariés qui présentent des problèmes de santé, invitez les à se rapprocher de leur médecin du travail afin de faire le point sur les difficultés qu’ils rencontrent et de bénéficier d’un accompagnement personnalisé « maintien en emploi ».

Pour cela, le CMIE met à votre disposition des outils afin de vous aider à sensibiliser vos salariés ou intérimaires : 2 flyers, 2 affiches, 2 animations vidéo illustrant deux exemples de parcours de maintien en emploi (Patricia, agent de sûreté et Amir, bagagiste) et 1 kit communication pour vous aider à communiquer auprès de vos salariés (exemples de textes pour web, réseaux sociaux, sms, mailing).

Supports, agent de sûreté :

 

Supports, bagagiste :

 

*Une action concertée « maintien en emploi » :

Depuis 2015, une Action de prévention concertée sur les risques professionnels, ciblée sur les métiers de bagagistes et d’agents de sûreté, dans laquelle le CMIE est pleinement investi, est déployée sur les plateformes aéroportuaires de Roissy et d’Orly par les principaux acteurs du secteur : pouvoirs publics, CRAMIF, Groupe ADP, Air France, branche, entreprises, organisations syndicales et les services de santé au travail interentreprises**. Cette action, qui s’inscrit dans le cadre du PRST 3 d’Île de France, vise à permettre une meilleure prise en compte des conditions de travail des salariés et intérimaires bagagistes et agents de sûreté dans la conception des installations et dans l’organisation des activités aéroportuaires. Ces deux métiers connaissent des niveaux de sinistralité (accident du travail/ maladies professionnelles) très importants et par conséquent sont particulièrement exposés aux risques de désinsertion professionnelle. C’est pourquoi une campagne de communication sur le maintien en emploi, dédiée à ces deux populations, a été conçue par l’Action de prévention concertée.

**CMIE - SIST VO - ACMS - AMETIF -  CIAMT - SIMT -  AMET

 
La vaccination Covid-19 en vidéo

 

Les professionnels de santé au travail du CMIE sont fortement engagés dans la campagne de vaccination.


Salariés suivis en santé travail par le CMIE
De nouveaux créneaux de vaccination sont ouverts régulièrement. N’attendez plus, prenez rendez-vous dès maintenant !
 
La vaccination est un acte volontaire, vous seul pouvez prendre rendez-vous avec nos professionnels de santé. Pour toute question ou prise de rendez-vous en ligne, rapprochez-vous de votre centre médical du CMIE.  
 
Employeurs
Relayez l’information auprès de vos collaborateurs de la possibilité de se faire vacciner par leur Service de Santé au Travail et permettez-leur de s’absenter pendant leur temps de travail.
 
Ensemble, contribuons à relever le nouvel objectif fixé : 40 millions de primo-vaccinés, 35 millions de personnes complètement vaccinées et 85% des plus de 50 ans ou de personnes atteintes de comorbidités vaccinées à la fin août !
 
SE VACCINER, SE PROTEGER

Dernière mise à jour : 3 juin 2021 – Version applicable à partir du 9 juin

Dans le cadre de la stratégie de réouverture liée à l’amélioration de la situation sanitaire, le protocole sanitaire a été actualisé en vue de la troisième étape du 9 juin.

Le protocole revient notamment sur les nouvelles règles en matière de télétravail et sur la possibilité d’organiser des réunions en présentiel ou des moments de convivialité, dans le respect des gestes barrière :

  • Le 100 % télétravail n’est plus la norme – retour progressif sur le lieu de travail :

Les modalités du télétravail sont assouplies. Les employeurs devront fixer un nombre de jours minimal de travail à distance par semaine dans le cadre du dialogue social, pour les activités qui le permettent.

  • Le retour des réunions en présentiel :

Les réunions en présentiel sont possibles à condition que les gestes barrières, notamment le port du masque, les mesures d’aération/ventilation des locaux ainsi que les règles de distanciation soient respectées.

Cependant, les réunions en audio ou en visioconférence restent à privilégier.

  • Possibilité d’organiser des moments de convivialité jusqu'à 25 personnes maximum, dans le strict respect des gestes barrières.

 

Accéder au protocole : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/protocole-national-sante-securite-en-entreprise.pdf

Attention, jusqu’au 9 juin 2021, les préconisations à observer sont celles du protocole publié le 18 mai.

 

 

 

 

VACCINATON OUVERTE AUX +18 ANS SANS CONDITIONS

 À partir de ce lundi 31 mai, toutes les personnes majeures sont éligibles à la vaccination contre le Covid-19.


Vacciner le plus largement possible est un enjeu majeur pour éviter une reprise de l’épidémie.

Pour plus d'informations, cliquez ici. 

 

 

 

Au CMIE l’égalité homme/femme n’est pas une obligation, c’est avant tout une conviction.

 

La note obtenue pour 2020 par le CMIE à l’index global est de 92 sur 100.

Ce score qui illustre nos valeurs et nos engagements en matière de diversité et d’égalité professionnelle.

Détail de l’index :

38/40 écarts de rémunération

20/20 écarts d’augmentations individuelles

15/15 écarts de promotions

Non calculable augmentations après retour de congé maternité

5/10 les 10 plus hautes rémunérations

 

 

 

Le Gouvernement a mis à jour ce mardi 18 mai 2021 le protocole sanitaire pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise. 

Les principales évolutions :

  • Aérer le plus possible les locaux
  • Mesurer le dioxyde de carbone
  • Permettre aux salariés de se tester
  • Faciliter la vaccination


Découvrez le protocole en cliquant ici 

 

 

 

En prévision de la réouverture des terrasses de bars et de restaurants le 19 mai, le gouvernement a publié le mercredi 12 mai le protocole sanitaire qui s'appliquera à la réouverture dans des conditions conciliant leur activité économique avec la protection sanitaire de la population.


Découvrez le protocole sanitaire renforcé pour les secteurs hôtellerie, cafés, restauration en cliquant ici 

 

 

 

Conférence de presse du 03/05/2021 : la vaccination en action
 

A l’occasion de la conférence de presse qui s'est tenue le 03 mai 2021 au siège du CMIE, avec Geoffroy Roux de Bezieux, Président du MEDEF et Laurent Berger, Secrétaire général de la CFDT, Claudine Sulitzer, présidente du CMIE - Service de Santé au Travail a soumis des propositions d’amélioration pour vacciner de manière plus rapide et efficace, les salariés :
 
-   Disposer des vaccins à ARN messager dans les SSTI permettant les vaccinations en dessous de l’âge des 55 ans.
-   Supprimer la limite d’âge.
-   Doter les centres de santé au travail dans toute la France, de doses suffisantes et d’une organisation des livraisons de vaccins adaptée en relation directe avec les tutelles.
-   Cibler les actions sur les populations les plus fragiles : exemple les salariés des métiers de la propreté, réflexion avec les branches professionnelles.
-   Supprimer la notion de confidentialité employeur / salariés et sensibiliser les entreprises à une incitation forte à la vaccination.
-   Vaccination sur le temps de travail.
 
Nous remercions Geoffroy Roux de Bezieux et Laurent Berger pour leur venue ainsi que Maurice Plaisant, président de PRESANSE pour sa participation active.

 

Données actuelles relatives au nombre d'injections réalisées par les services de santé au travail.
 

Les médecins du travail ont réalisé depuis le début de la campagne de vaccination près de 337 000 injections.

248 500 premières doses ont été injectées ainsi que 88 500 deuxièmes doses.

Au total, 1 442 médecins du travail sont actuellement engagés dans le cadre de la campagne nationale contre la covid-19.


Découvrez le communiqué du Ministère du travail, en cliquant ici !

 

 

Le CMIE reçoit des membres du CGEDD et de l’IGAS
 

Les professionnels de santé du CMIE ont apporté leurs connaissances du terrain dans le domaine de la santé au travail pour les salariés chauffeurs transports de marchandises et de voyageurs.

Sollicité par les membres de la mission CGEDD/IGAS : Evaluation du congé de fin d'activité, notre service de santé au travail a répondu présent lors d’une réunion ce vendredi 16 avril dans nos locaux du siège.

Nous avons apporté notre aide à l’évaluation de l’état de santé de ces salariés, tant sur l’aspect quantitatif à travers une analyse de nos données issues de notre logiciel métier PADOA, que sur l’aspect qualitatif en répondant à leurs questions avec nos 3 médecins du travail.

Reprise de la vaccination Covid-19 pour les salariés par le CMIE
Le CMIE reprend la campagne de vaccination contre la Covid-19 pour les salariés éligibles et volontaires suite à la décision des autorités sanitaires.
Le CMIE s’adaptera en fonction de l’évolution de la stratégie vaccinale globale du Gouvernement et de la disponibilité des vaccins.

 

I Information importantes

Quel coût pour l'entreprise ? 
Aucun coût additionnel ne sera demandé à l'entreprise.
Qui prend rendez-vous ?
Seul le salarié peut prendre rendez-vous à l'aide du formulaire demande de rendez-vous en lien ci-dessous
Où a lieu la vaccination ?
Centre George V, 45 avenue George V - 75008 Paris

 

I Information complémentaires 

 

La mobilisation de tous est essentielle !

Découvrez le bilan du CMIE en vidéo

Déploiement de la vaccination COVID par le CMIE

ADHERENTS | SALARIES

Le CMIE vous propose la vaccination contre la Covid-19 pour vos salariés éligibles et volontaires.
Cette première phase de vaccination ne concerne qu’une seule catégorie de salariés ; les personnes âgées de 50 à 75 ans inclus et atteintes d’une ou de plusieurs comorbidités (liste dans la fiche d’information entreprise).
Le CMIE s’adaptera en fonction de l’évolution de la stratégie vaccinale globale du Gouvernement et de la disponibilité des vaccins.
  
Retrouvez toutes les réponses à vos questions en téléchargeant cette fiche d'information.

Nous vous invitons à transmettre à vos salariés par tout moyen à votre disposition ce formulaire de demande de rendez-vous.

La mobilisation de tous est essentielle !

 

Nos entreprises et salariés suivis parlent de nous #1

"Hier, première visite médicale du travail pour moi au CMIE, 38 bis avenue René Coty 75014 Paris.

Je recommande l'adresse 🌟🌟🌟🌟🌟 

Au premier abord, le hall d'entrée, l'ascenseur... rien n'a changé. Limite on se croirait revenu dans les années 70 et pas au sens vintage du terme mais plutôt au sens ringard.

Et puis, arrivé au 2ème étage et après avoir passé le choc du couloir sombre et étroit, on ouvre avec résignation la porte du CMIE et.... surprise :

Espace hyper lumineux. Mobilier qui vous donne des envies de revenir en douce la nuit, histoire de ramener en bon touriste un souvenir à la maison. Et un accueil chaleureux.

Bon, comme on est au 21ème siècle, quand même et que je suis un homme, je ne ferais pas d'humour sur cet aspect. D'ailleurs ce ne serait pas de l'humour. Ce serait du sexisme. Un seul regret sur cet accueil : bah ils n' ont rien prévu pour les filles... Je sais pas, personne demande Brad Pitt mais un petit effort ce serait sympa. Pourquoi y a-t-il que des femmes aux accueils. C'est pas juste.😭

Bon j'arrête là ma flagornerie à 2 balles. Entrons dans le vif du sujet : d'abord on attend pas longtemps et on vous invite très vite à faire "vous même votre visite préliminaire". L'angoisse s'empare alors de vous : "euh... préliminaire ? ça veut dire quoi ? Moi-même ? et le médecin il est ou ?". Bref vous vous voyez déjà seringue à la main à tenter de vous infliger vous-même un prélèvement sanguin. Un truc à finir dans les pommes et le camion de pompier en bas de l'immeuble pour vous évacuer. Mais ces pensées tortueuses sont immédiatement dissipées par la vision qui s'offre alors à vos yeux : des box hyper glamour avec pour chacun un PC, un tensiomètre connecté et même une balance connectée. Manque que l'appareil photo pour se faire un selfie avec le box. Ils ont même poussé le vice jusqu'à vous prévoir un porte manteau dans le box. Y a rien à critiquer. Tellement rien que ça en est frustrant. Bon, si quand même : un peu petit les box dons envisagez pas d'y entrer en couple 😂.

Donc vous commencez votre auto examen préliminaire...  L'ordinateur vous guide pas à pas et il vous parle même : questionnaire en ligne, prise de tension, mesure du poids, test de vision, etc.... Bon, un peu compliqué de centrer son visage sur la webcam pour le test de vision. Pas totalement au point le bidule, faut avoir fait de la gym avant sinon y un petit risque d'en sortir avec une minerve. Mais ça le fait quand même. On regrette que l'un des tests ne soit pas disponible. Mais pas grave, tellement pas grave que je me souviens même plus lequel.Une fois fini votre auto visite préliminaire, quelques minutes d'attente et vous rencontrez enfin le médecin. Ouf, enfin un contact humain. Parce que sur le coup vous commenciez à avoir un doute. C'est hyper cool tous ces gadgets mais vous commenciez à vous demander si vous alliez pas vous retrouver dans le bureau face à une IA qui vous interroge. Et comme les Intelligences Artificielles ont pas encore développé le sens de l'humour... Triste fin de visite en perspective et surtout bye bye le lien social. Et en période de COVID, ce serait dommage. 

Bon résumons style " notez votre article commandé sur popozone" (toute similitude avec un gaffeur existant est fortuite) :

Accueil 🌟🌟🌟🌟🌟
Cadre et mobilier 🌟🌟🌟🌟🌟
Visite préliminaire digitalisée 🌟🌟🌟🌟🌟
Rendez vous avec le médecin 🌟🌟🌟🌟🌟 (bon mais là la note compte pas, c'était déjà comme ça avant)
Respect des gestes barrières 
🌟🌟🌟🌟🌟  

Et pour terminer, vous savez quoi ? Fini le petit papier "apte pour retourner au bureau" qui avait la couleur verte mais qui coûtait des arbres à la planète.Vous recevez un mail et vous accédez de chez vous à votre espace personnalisé et confidentiel en ligne avec votre attestation digitalisée et même les résultats et l'historique de vos examens et visites.

Le top du top. Sauf que c'est quand même hyper culpabilisant : lorsque vous découvrez sur votre écran que un an de confinement c'est égal à 5 kilos de plus 😥"

 

 

Le CMIE et ses équipes vous souhaitent une excellente année 2021, délivrée et déconfinée !

Le CMIE et ses équipes vous souhaitent une bonne année 2021

 

Covid-19 : évolution du protocole national pour la sécurité des salariés en entreprise

Le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de la Covid-19 a été actualisé le 6 janvier 2021.

Les principales évolutions portent sur :

  • La généralisation du télétravail pour les activités qui le permettent ;
  • L’organisation des réunions par audio et visio-conférences ;
  • L’utilisation de l’application TousAntiCovid pour faciliter le suivi des cas contacts ;
  • La suspension des moments de convivialité dans le cadre professionnel ;
  • La protection des personnes à risque de forme grave de Covid.

 

COVID-19 | Lavage des mains : ne baissez pas la garde !

Bien qu’un enjeu de santé publique de premier plan dans la lutte contre la propagation du coronavirus, une étude récente de l’Ifop relève que les Français respectent moins les règles en matière d’hygiène des mains.

Le lavage des mains est essentiel et doit être effectué de manière efficace.

Le CMIE sensibilise les salariés venant en visite dans ses centres à la bonne méthode de lavage des mains afin d'éliminer toutes les impuretés.

Se laver les mains à l’eau et au savon pendant 30 secondes est la mesure d’hygiène la plus efficace pour prévenir la transmission de tous les virus.

 

Rappel -Comment effectuer un lavage des mains efficace ?

 

Audition du CMIE par la Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion

Laurène Calvès, coordinatrice du département prévention au CMIE, auditionnée par Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Laurent Pietraszewski, Secrétaire d'État auprès de la ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion, chargé des Retraites et de la Santé au travail.

Auditionnée vendredi 4 décembre, Laurène Calvès ainsi que 2 autres professionnels de l’AMETIF ST et du SISAT, services de santé au travail interentreprises, 3 psychologues et la responsable de la plateforme nationale d’écoute, de conseil et de soutien dédiée aux télétravailleurs des TPE/PME ont échangé sur les RPS et le télétravail en lien avec la crise sanitaire.

Ils ont :

-    partagé un état des lieux de la situation actuelle en matière de risques psychosociaux pour les salariés en télétravail

-    évoqué l’évolution des difficultés des salariés et des entreprises durant les différentes phases de l’année

-    fait part des nombreuses actions des acteurs de proximité menées par les équipes pluridisciplinaires des services de Santé au travail

-    échangé sur la sortie de confinement et les modalités de reprise en présentiel dans les entreprises.

Si vous avez besoin d’aide :

  • Appelez le 0800 13 00 00 (numéro vert national) de la plateforme d’écoute et soutien pour les télétravailleurs
  • Si vous êtes adhérents au CMIE, contacter notre cellule d’écoute psychologique :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour toute demande d’aide ou de soutien individuel ou d’accompagnement collectif.
COMMERCES | Protocole sanitaire renforcé
La sécurité des commerçants, des salariés et des clients est une priorité en cette période de crise sanitaire. 
Pour veiller à celle-ci, retrouvez le protocole sanitaire renforcé publié par le gouvernement en cliquant ici. 
Le CMIE réalise en entreprise le dépistage par tests antigéniques rapides.

 

Pendant cette deuxième phase de confinement, le CMIE assure la continuité de son activité d’accompagnement des salariés et des entreprises. Pour participer activement à la lutte contre la pandémie de la COVID-19 et à la poursuite de l’activité économique dans des conditions préservant la santé et la sécurité des salariés, le CMIE propose d’organiser, chez ses adhérents, des actions de dépistage de la COVID-19 par la réalisation de tests antigéniques.

1 - Qu’est-ce qu’un test antigénique ?

Les tests antigéniques détectent une des protéines du virus SARS-CoV-2 à partir d’un prélèvement nasopharyngé et permet de poser un diagnostic d’infection par le SARSCoV-2 en phase précoce.

L’intérêt majeur des tests antigéniques est d’accélérer et de faciliter la réalisation du test et son rendu de résultats. Ils permettent donc de réduire les risques de transmission virale et d’éviter les clusters. En entreprise, les tests antigéniques concernent : des actions de dépistage au sein de populations ciblées préalablement identifiées en fonction de différents critères (potentiel de contamination, prévalence…), afin d’éviter les clusters.

2 - Quel dépistage en entreprise?

Ce dépistage peut être organisé par le CMIE, au sein des entreprises adhérentes, à leur demande pour un minimum de 10 salariés.

Le délai d’organisation sera fixé par le professionnel de santé, en accord avec l’entreprise. Les locaux mis à disposition par l’adhérent doivent permettre entre autre, d’une circulation fluide des salariés sur le principe de "la marche en avant", bénéficier d’une bonne ventilation. Contactez-nous pour connaitre l’ensemble des éléments et infrastructures nécessaires.

3 - Quels résultats?

Les résultats d’analyses seront communiqués au salarié. Un document attestant du résultat du test est remis à la personne testée, quel que soit le résultat du test. Ce résultat est soumis au secret médical.

4 - Fiabilité du dépistage

L’introduction des tests antigéniques dans la stratégie de dépistage intervient sous deux conditions strictes :

  • L’usage de tests répondant aux seuils de sensibilité et de spécificité fixés par la HAS. La liste des dispositifs de tests antigéniques répondant aux critères de l’arrêté du 16 octobre 2020 est publiée sur le site du ministère : https://covid-19.sante.gouv.fr/tests. L’inscription sur cette liste fait suite au marquage CE de ces produits, sur la base de données de performance transmises par les fabricants. Cette inscription est donc placée sous la responsabilité du fabricant.
  • Les conditions de sécurité réunies dans l’organisation des locaux, la protection du personnel et les conditions de manipulation du matériel biologique.
  • 5 - Un dépistage volontaire

    Le salarié doit être volontaire pour faire ce test. Son consentement libre et éclairé doit être recueilli ; les avantages et limites du test doivent lui avoir été présentés.

    6 - Nous contacter

    Une adresse mail est dédiée à votre demande de test : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Le professionnel de santé qui suit votre entreprise vous contactera dans les meilleurs délais.

    PROTOCOLE NATIONAL MISE A JOUR DU 29/10/2020

    Dispositifs à employer, mesures de protection, modalités de mise en œuvre : le protocole du ministère du travail pour la santé et sécurité en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 est maintenant disponible.

    Dans la suite des annonces du gouvernement au 28 octobre 2020 et de la mise en place d’un nouveau confinement, ce protocole a été mis à jour le 29 octobre 2020 sur le site du Ministère du Travail.

    Les principales évolutions portent sur :
    - La généralisation du télétravail pour les activités qui le permettent ;
    - L’organisation des réunions par audio et visio-conférences ;
    - L’utilisation de l’application TousAntiCovid pour faciliter le suivi des cas contacts ;
    - La suspension des moments de convivialité dans le cadre professionnel.

    Téléchargez-le en cliquant ici. 

    EVOLUTION DU PROTOCOLE NATIONAL EN ENTREPRISE POUR ASSURER
    LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DES SALARIÉS FACE À L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19

    Mise à jour du protocole sanitaire le 16 octobre 2020 pour application le lundi 19 octobre

    Après échanges avec les partenaires sociaux, le Gouvernement a apporté plusieurs modifications au protocole national, notamment :

    • Il est désormais demandé aux entreprises, dans les zones soumises au couvre-feu, de fixer dans le cadre du dialogue social un nombre minimal de jours de télétravail par semaine pour les postes qui le permettent. Les employeurs situés dans les autres zones sont invités à le faire.
    • En complément, il est demandé aux employeurs d’adapter les horaires de présence afin de lisser l’affluence aux heures de pointe.

    Accédez au protocole en cliquant ici.

    JUSTIFICATIF DE DEPLACEMENT PROFESSIONNEL

     Suite à l’annonce faite par le Gouvernement ce 14 octobre d’un couvre-feu de 21h à 6h en Ile de France et pour huit métropoles : Aix-Marseille, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Rouen, Saint-Étienne et Toulouse, un justificatif de déplacement entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation a été mis en place.

    Ce document disponible en cliquant ici est à remplir par l’employeur pour tout salarié devant impérativement effectuer un déplacement professionnel pendant ces heures.

    Octobre rose - Le CMIE s'associe à la campagne de prévention !

    Durant tout le mois d’octobre, le CMIE s’associe à la 27ème édition de la campagne de lutte contre le cancer du sein organisée par l’association nationale « Le Ruban Rose ».

     

    Travail de nuit, un facteur important du cancer du sein

    Le rôle du CMIE en cette période d’octobre rose, est d’informer les femmes sur les nombreux facteurs de risques du cancer du sein, et notamment ceux liés au travail.

    Le travail de nuit chez la femme, représente un risque plus important de cancer du sein.

    La perturbation de l’horloge interne provoquée par le rythme imposé par le travail de nuit a été défini en 2007 par le Centre International de Recherche sur le Cancer comme un probable cancérogène chez la femme.

    Ainsi, les femmes travaillant de nuit et d’autant plus, lorsque ce rythme a lieu avant la première grossesse, ont un risque encouru plus élevé de 30%, par rapport aux autres femmes (étude menée entre 2005 et 2008 par l’INSERM). Avec une hygiène de vie adaptée (alimentation et sommeil), ces risques peuvent être limités.

     

    Service de Santé au travail, un allié dans la prévention des risques provoqués par le travail de nuit

    Les salariées travaillant de nuit font l’objet d’un suivi individuel adapté. Les PDS du CMIE les conseillent au cours des visites qui ont lieu tous les 3 ans.

    Convaincre les femmes de se faire dépister régulièrement est un discours récurent tenu par nos PDS.

     

    Un suivi personnalisé pour la reprise du travail des femmes touchées par le cancer du sein

    Les femmes touchées par le cancer du sein peuvent bénéficier d’une visite de pré-reprise avant le retour au travail. Cette visite permet au médecin du travail de faire un point sur leur état de santé(séquelles , traitement, motivations..) et d’organiser avec l’employeur et la salariée la reprise du travail dans les meilleures conditions possibles (aménagement du poste, des horaires, temps partiel thérapeutique, etc).

     

    RETOUR SUR LA JOURNÉE DU 24 SEPTEMBRE

    Rencontres Santé-Travail - La prévention en actions

     

    A l'occasion de la seconde édition des Rencontres Santé-Travail - La prévention en actions, le CMIE a proposé à ses adhérents, deux vidéos sur le thème du maintien en emploi.

    Revisionnez ces courts métrages ! 

     

     

    Seconde édition des Rencontres Santé Travail le 24 septembre 2020

    LE CMIE SIGNATAIRE DE LA CHARTE DE DIVERSITE


    La Charte de la Diversité est un texte d’engagement en faveur de la diversité et du dépassement du cadre légal et juridique de la lutte contre les discriminations.

    Le CMIE a souhaité concrétiser et partager son engagement pour la promotion de la diversité, la lutte contre les préjugés et le refus de toute forme de discrimination, en signant officiellement la charte de la Diversité en juin 2020.

    Cette démarche volontariste se concrétise à travers des pratiques clés comme le recrutement et la mobilité interne.

    Nos actions pour recruter dans la diversité
    • Assurer une formation des recruteurs RH et des Responsables à la non-discrimination et à la place des préjugés lors d’un entretien de recrutement
    • Une première formation sera proposée en septembre 2020 à tous les acteurs du recrutement par le Cabinet ACCORDIA.
    • Sélectionner les CV et les candidats sur la seule base des compétences, de l’expérience et du diplôme.
    • Le CMIE a recruté fin 2019, début 2020 deux demandeurs d'emploi résidant dans des quartiers prioritaires et leur a offert un CDI et un CDD (dispositif des « emplois francs »).
    • Diversifier les méthodes et les pratiques de mobilité interne à chaque enjeu et chaque poste.
    • Des appels à mobilité sont ouverts à tous les métiers. La sélection se fait sur des éléments objectivables offrant les mêmes chances à tous les postulants.

    La force et la beauté du CMIE, c'est sa belle diversité*, en signant cette charte nous souhaitons valoriser et poursuivre nos bonnes pratiques !
    * Verbatim anonyme issu du diagnostic sur le degré de maturité RSE du CMIE de décembre 2019.
    charte de diversité
     

    LES TEMPS FORTS DE LA JOURNÉE DU 24 SEPTEMBRE

    7 webinaires, journée portes ouvertes & hotline

    MISE A JOUR DU PROTOCOLE NATIONAL LE 17/09/2020

    Une mise à jour du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise a été publiée ce 17/09/2020. Découvrez les nouvelles mesures à prendre.

    LE CMIE LANCE LE PARCOURS RELAIS PREVENTION

    Devenez acteur clé de la prévention dans votre entreprise

    Le CMIE propose un cursus destiné à l'employeur ou un de ses salariés pour acquérir les bases de la prévention. 

    Le Relais Prévention sera en mesure de mettre en oeuvre une politique de prévention et de suivre des actions concrètes au sein de l'entreprise. Il sera également le référent Covid. Découvrez le programme dès maintenant et inscrivez-vous en cliquant ici !

    VOIR OU REVOIR LE WEBINAIRE : TRAVAILLER EN SECURITE EN SEPTEMBRE 2020
    Décryptage de l'actualité

    Vous étiez indisponible le vendredi 4 septembre ? Revisionnez le webinaire animé par Olfa Jouini médecin du travail du CMIE, sur les principaux éléments du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l'épidémie du 31/08/2020 et du décret du 29/08/2020. Vous pouvez également télécharger le support reprenant les principaux points abordés par le Docteur Olfa Jouini.

    WEBINAIRE : TRAVAILLER EN SECURITE EN SEPTEMBRE 2020
    Décryptage de l'actualité

    Lors de ce webinaire, Olfa Jouini médecin du travail du CMIE vous présentera les principaux éléments du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l'épidémie du 31/08/2020 et du décret du 29/08/2020. Inscrivez-vous en cliquant ici !


    PROTOCOLE NATIONAL POUR ASSURER LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DES SALARIÉS EN ENTREPRISE FACE À L’ÉPIDÉMIE DE COVID-19
    DU 31/08/2020

    Le nouveau protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l'épidémie est disponible. Découvrez dès maintenant les nouvelles mesures à appliquer dès le 1er septembre en cliquant ici !