Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
CMIE-SEST-AMETIF - Prévention Santé au travail | cmie-sest-ametif-fusion-logo-header

Actualités

Des actualités à ne pas manquer :
prévention, santé au travail, sécurité…

CMIE-SEST-AMETIF, Santé au travail | illustration de cœur

Comment reprendre le sport après les fêtes de fin d’année ? Le CMIE-SEST-AMETIF vous partage ses conseils !

17 janvier 2024

Bien souvent, les fêtes de fin d’année riment avec quelques petits excès : plats riches en calories, de bons alcools autour de la table et des petites nuits ! La nouvelle année est également le moment propice pour reprendre le chemin des bonnes résolutions : reprise d’une activité physique et d’une meilleure hygiène de vie.

🔎 Mais comment se lancer pour que la bonne résolution devienne une vraie révolution ?

Pour vous accompagner sereinement vers cette nouvelle année, notre service vous prodigue les conseils de son coach sportif, Julien Peine, également responsable de prévention

👉 Reprise intense du sport après les fêtes, bonne ou mauvaise idée ?

« Il n’y a pas de journée précise pour débuter, le jour le plus important est celui que l’on prend pour sa santé. Tout va dépendre du niveau d’intensité que vous aviez l’habitude de mettre dans votre pratique sportive. En effet, si cela fait quelque temps que vous n’avez pas bougé, le premier ingrédient est d’y aller progressivement dans la mise en place de séances d’entraînement pour la reprise. », précise-t ‘il.

En effet, comme le dit le célèbre adage : « rien ne sert de courir, il faut partir à point ». L’important est donc de commencer et de tenir la cadence, sur un ou plusieurs moments privilégiés chaque semaine. Le coach insiste sur l’objectif de recréer la notion de plaisir avec le fait de bouger. Une reprise progressive rime également avec sécurité !

Plus la somme de ces moments sera grande, mieux ce sera ! Pour cela, il est possible de profiter de chaque opportunité : aller au travail en transports plutôt qu’en voiture, laisser la trottinette ou le bus pour de la marche, laisser l’escalator pour prendre l’escalier, etc. Selon les contraintes de vie, le temps disponible sera donc différent pour chaque personne. Et comme le disait Richard Branson : « une grande entreprise commence toujours petit. »

📅 Une bonne résolution à mener sur le long terme

Le deuxième facteur important est ensuite une activité physique dont l’intensité et le rythme peuvent être maintenus sur le long terme et qui peut être variée selon chaque individu. Il est préférable d’avoir une activité physique régulière mais plus courte. Il vaut mieux faire 4 séances de 30 minutes par semaine que 3 séances d’une heure.Si vous pratiquez la course à pied, optez pour des séances plus courtes et moins intenses. En musculation, choisissez des poids plus légers. L’important est d’intensifier votre entraînement au fur et à mesure », ajoute-t-il. Plutôt que de chercher à atteindre des objectifs dès le départ, il est préférable de rester attentif à vos sensations physiques et à votre niveau de fatigue pour durer dans votre pratique. Attention, à ne pas négliger le renforcement musculaire au profit du cardio car bien que brûler des calories aidera à la perte de poids, le renforcement vous permet de prévenir les troubles musculosquelettiques et de potentielles blessures.

Enfin, lors d’une reprise du sport, il faut également adopter de nouvelles bonnes habitudes avec une alimentation équilibrée. En effet, le coach le précise : « Bien manger contribue à cette remise en forme et limite les risques de blessure. » L’hydratation n’est pas en reste, puisqu’il est recommandé de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour en dehors des séances de sport. Elle joue un rôle clé dans le fonctionnement de votre corps et sa récupération.

🔎 Le saviez-vous ?

En 2022, 60 % des Français de 15 ans et plus ont pratiqué une activité physique et sportive régulière (en moyenne une fois par semaine au moins au cours des 12 derniers mois), soit 6 pt de plus qu’en 2018. La pratique sportive régulière est donc en forte hausse. (Source : Rapport d’étude du Baromètre national des pratiques sportives 2022 par l’Institut National de la Jeunesse et de l’Education Populaire).

Aller au contenu principal